Présentation de l’eucalyptus : toutes ces particularités

Publié le : 16 janvier 202424 mins de lecture

L’eucalyptus est un genre d’arbres et d’arbustes appartenant à la famille des myrtacées. Ce sont les arbres les plus communs en Australie. Il existe plus de 700 espèces d’eucalyptus, presque toutes originaires d’Australie. Cependant, certaines espèces se trouvent également en Nouvelle-Guinée, en Indonésie et aux Philippines.

Actuellement, beaucoup d’entre eux sont cultivés à des fins ornementales ou productives dans les zones tempérées du continent américain, d’Europe, d’Asie et d’Afrique. Ils ne sont répandus que dans ces régions car la plupart d’entre eux ne sont pas rustiques. L’eucalyptus n’est en fait qu’un des trois genres très similaires et étroitement liés qui sont souvent confondus. Les autres s’appellent Corymbia et Angophora.

Certains d’entre eux sont surnommés « arbres à caoutchouc » en raison du latex qui s’en échappe si leur écorce est incisée. Le nom eucalyptus vient du grec et signifie « bien caché » en référence au fait que les pétales cachent initialement le centre de la fleur.

Présentation de l'arbre eucalyptus

Quelques généralités sur l’eucalyptus

Originaire de Tasmanie, c’est un arbre qui peut atteindre 25 m, mais il peut aussi être cultivé comme un magnifique arbuste en gardant des dimensions d’environ deux mètres avec une taille appropriée. En tant qu’arbre, il fournit une ombre légère, adaptée à la protection des spécimens forestiers disposés à ses pieds, la forme arbustive est taillée annuellement et conserve les feuilles arrondies de choléra bleu-gris utilisées dans les compositions florales. Le genre Eucalyptus comprend environ sept cents espèces d’arbres à feuilles persistantes. et des arbustes, tous originaires du continent australien.

Eucalyptus gunnii est un arbre à feuilles persistantes de taille moyenne qui dans la nature peut atteindre 25-30 mètres de hauteur, mais reste plus modeste dans les jardins européens. Il a un tronc dressé, très robuste, à écorce grise, qui a tendance à se casser en flocons rouges avec l’âge de la plante ; la couronne est ovale, pas excessivement large ; c’est une plante très vigoureuse, qui peut pousser jusqu’à un mètre par an, mais qui peut rester compacte avec une taille fréquente.

Le jeune feuillage est ovale, vert bleuté, devient lancéolé avec l’âge de la plante, d’une couleur vert foncé ; les plantes taillées pour obtenir de grands arbustes ont tendance à conserver la forme juvénile des feuilles. En été, elle produit de petites fleurs en forme de pompon, de couleur blanche ou verdâtre, suivies de petits fruits arrondis contenant les graines.

Le feuillage de l’eucalyptus contient une huile essentielle très aromatique, utilisée en phytothérapie et aussi par l’industrie pharmaceutique ; ces arbres sont connus sous le nom d’arbres à caoutchouc, en raison de la sève abondante qui s’écoule de chaque coupe faite dans l’écorce. En France, d’autres espèces d’Eucalyptus sont également cultivées, comme l’Eucalyptus coccifera, à l’écorce lisse et brun clair ; Eucalyptus globulus, avec des bourgeons semi-ligneux voyants, et un feuillage presque bleu-bleu ; Eucalyptus cineréa. Dans certaines régions les eucalyptus elles sont cultivés pour obtenir des frondes destinées au marché des fleurs coupées. Ils peuvent également être sévèrement taillés, pour garder la plante de taille compacte ou pour enlever les parties endommagées ; l’eucalyptus a tendance à se développer sans problème même et taillé à la base.

Description de l’eucalyptus

Un eucalyptus adulte a la forme d’un très gros buisson ou d’un grand arbre.

Les spécimens peuvent avoir des formes différentes selon les espèces et les caractéristiques pédoclimatiques de la zone dans laquelle ils poussent. Ils varient généralement de 10 à plus de 60 m de hauteur.

Certaines espèces d’ eucalyptus peuvent être comptées parmi les arbres les plus hauts de la planète. Par exemple, Eucalyptus regnans est le plus grand arbre à fleurs du monde. L’un de ses spécimens atteint près de 100 m de haut. Presque tous sont persistants même si certaines espèces tropicales perdent leurs feuilles en fin de saison sèche. Les feuilles produisent, comme les myrtes, une huile aromatique.

Le genre Eucalyptus comprend environ 500 espèces différentes, parmi lesquelles l’ eucalyptus australien ( Eucalyptus regnans ), connu pour sa hauteur considérable pouvant même dépasser les 90 mètres et l’ Eucalyptus gunnii ou eucalyptus à cidre , plante ornementale à feuilles persistantes qui peut également être cultivée en pot. L’eucalyptus le plus utilisé en phytothérapie et en phytothérapie est l’ Eucalyptus globulus .

En général, la plante d’eucalyptus est un grand arbre à croissance rapide, capable d’atteindre 20 mètres de hauteur en quelques années.

  • L’ écorce de l’eucalyptus est lisse, de couleur gris cendré et se détache en fines plaques allongées, tandis que le bois du tronc de l’eucalyptus est rougeâtre.
  • Les plantes et les jeunes branches ont des feuilles dorso-ventrales opposées, aux bords arrondis, tandis que les plantes et les branches adultes ont des feuilles alternes falciformes . La drogue est constituée des feuilles adultes, qui sont particulièrement aromatiques .
  • Les fleurs d’eucalyptus sont regroupées en boutons floraux, plus ou moins nombreux. Du nectar des fleurs, les abeilles obtiennent du miel d’eucalyptus, utile contre la toux, les maux de gorge et les rhumes.
  • Après la floraison, les fruits se développent, des capsules ligneuses dures, ridées et recouvertes de cire, appelées baies d’eucalyptus . Les graines sont nombreuses et très petites.

Les eucalyptus sont résistants et rustiques mais en cas d’humidité excessive ils peuvent avoir des problèmes. Les maladies de l’ eucalyptus sont souvent causées par des champignons qui affectent les feuilles, les branches et les racines, provoquant la pourriture des parties touchées.

Culture de l’eucalyptus

Exposition idéale pour l’eucalyptus

Pour obtenir une plante saine et très vigoureuse il est conseillé de planter l’eucalyptus dans un endroit ensoleillé et à l’abri du vent. Eucalyptus gunnii peut supporter le froid, mais une partie de la cime peut être détruite par des vents hivernaux très intenses ; heureusement, la plupart des eucalyptus ont tendance à s’auto-réparer des dommages causés par le froid, en produisant de nouvelles feuilles, avec l’arrivée du printemps, même à partir de bois matures. Il existe de nombreuses espèces d’eucalyptus qui tolèrent des gelées même intenses, pendant des périodes assez longues. Ils tolèrent également sans problème la pollution et le vent salé des côtes. Nécessite le plein soleil.

Arrosage de l’eucalyptus

Arrosage de l'eucalyptusL’arrosage de l’eucalyptus doit être effectué avec précaution, en prenant en compte les besoins en eau spécifiques de l’arbre ainsi que les conditions environnementales. Voici quelques lignes directrices générales pour l’arrosage des eucalyptus :

  • Établir un calendrier d’arrosage : Pendant la première année de croissance, il est essentiel de maintenir un arrosage régulier pour favoriser l’établissement des racines. Une fois que l’arbre est bien établi, il peut mieux supporter des périodes plus longues sans arrosage.
  • Surveillance de l’humidité du sol : Surveillez attentivement l’humidité du sol autour de l’eucalyptus. Arrosez-le en profondeur lorsque la couche supérieure du sol est sèche au toucher, mais évitez de saturer le sol, ce qui peut entraîner la pourriture des racines.
  • Arrosage en fonction des saisons : Ajustez la fréquence d’arrosage en fonction des saisons et des conditions météorologiques. Réduisez l’arrosage pendant les périodes de pluie ou d’humidité élevée et augmentez-le pendant les périodes de chaleur intense ou de sécheresse.
  • Arrosage profond : Lors de l’arrosage, assurez-vous que l’eau pénètre en profondeur dans le sol pour atteindre les racines de l’arbre. Un arrosage peu profond peut entraîner un système racinaire superficiel et une sensibilité accrue au stress hydrique.
  • Utilisation de paillis : Appliquez une couche de paillis organique autour de l’arbre pour aider à retenir l’humidité du sol, réduire l’évaporation et protéger les racines de l’exposition directe au soleil.

En suivant ces conseils d’arrosage adaptés aux besoins spécifiques de l’eucalyptus, vous pouvez favoriser une croissance saine et vigoureuse de l’arbre tout en préservant l’équilibre hydrique optimal du sol.

Terrain idéal pour l’eucalyptus

L’eucalyptus prospère dans des conditions de sol spécifiques qui favorisent une croissance saine et vigoureuse. Voici les caractéristiques d’un terrain idéal pour la culture des eucalyptus :

  • Sol bien drainé : Les eucalyptus préfèrent les sols bien drainés qui permettent à l’eau de s’écouler facilement, évitant ainsi l’engorgement des racines. Un sol trop humide peut entraîner le pourrissement des racines et d’autres problèmes de santé pour l’arbre.
  • Sol fertile : Bien que les eucalyptus puissent s’adapter à une variété de sols, un sol fertile avec une bonne quantité de matière organique favorise une croissance saine et vigoureuse. L’ajout de compost ou d’engrais organiques peut être bénéfique pour améliorer la qualité du sol.
  • pH du sol : Les eucalyptus préfèrent un pH du sol compris entre 5,5 et 7,5, qui est légèrement acide à neutre. Il est important de tester le pH du sol pour s’assurer qu’il est adapté à la culture des eucalyptus.
  • Exposition au soleil : Les eucalyptus ont besoin d’une exposition abondante au soleil pour une croissance optimale. Un emplacement avec au moins six heures de plein soleil par jour est idéal pour favoriser la photosynthèse et la croissance vigoureuse de l’arbre.
  • Climat approprié : Comme mentionné précédemment, les eucalyptus prospèrent dans des climats chauds et secs, ainsi que dans des régions au climat méditerranéen, subtropical ou tropical, offrant des températures chaudes tout au long de l’année et des précipitations modérées à faibles.

En tenant compte de ces caractéristiques du sol et des conditions environnementales, vous pouvez créer un terrain idéal pour la culture saine et vigoureuse des eucalyptus, favorisant ainsi leur croissance et leur développement optimal.

Propagation de l’eucalyptus

Propagation de l'eucalyptusIl se produit généralement par graines, au printemps; ou elle se pratique en prélevant des boutures semi-ligneuses à la fin du printemps. Il se multiplie par graines, à répandre au printemps et en automne. Des pots profonds sont utilisés pour le développement des racines.

La propagation de l’eucalyptus  s’effectue par semis et l’opération s’effectue au printemps : les semis se développent dans le substrat humide approprié, dans un endroit lumineux et à 21-23°C.
Lorsque quatre feuilles apparaissent,  le rempotage se fait dans des contenants de 8 cm . Le mélange doit toujours couvrir complètement la structure gonflée des racines à la fois avec les semis et avec les spécimens adultes.

Parasites et maladies de l’eucalyptus

Les eucalyptus peuvent être sujets à divers parasites et maladies qui peuvent affecter leur croissance et leur santé globale. Voici quelques-uns des parasites et des maladies courants auxquels les eucalyptus peuvent être confrontés :

  • Psylles de l’eucalyptus : Ces insectes suceurs de sève peuvent causer des dégâts en affaiblissant les feuilles et les pousses tendres, entraînant un retard de croissance et une décoloration des feuilles.
  • Thrips de l’eucalyptus : Ces minuscules insectes peuvent causer des dommages en se nourrissant de la sève des feuilles et des jeunes pousses, ce qui entraîne souvent des déformations et des taches argentées sur les feuilles.
  • Phytophthora : Cette maladie fongique peut affecter les racines de l’eucalyptus, provoquant un dépérissement progressif de l’arbre, un jaunissement des feuilles et éventuellement la mort de la plante.
  • Rouille de l’eucalyptus : Cette maladie fongique peut se manifester par l’apparition de pustules de couleur rouille sur les feuilles, ce qui peut entraîner un affaiblissement général de l’arbre et une diminution de sa résistance aux autres maladies et aux stress environnementaux.
  • Anthracnose : Cette maladie fongique peut provoquer des taches foliaires, des déformations des feuilles et un retard de croissance chez les eucalyptus, en particulier pendant les périodes de conditions humides et pluvieuses.

Il est important de surveiller régulièrement les signes de parasites et de maladies sur les eucalyptus et de prendre des mesures appropriées dès que des symptômes sont détectés. Les pratiques de gestion intégrée des parasites et des maladies, telles que la taille appropriée, le contrôle des mauvaises herbes, la gestion de l’irrigation et l’utilisation d’agents de lutte biologique, peuvent contribuer à maintenir la santé des eucalyptus et à prévenir les infestations et les infections graves.

Les feuilles d’eucalyptus

Ovale vert foncé, parfois collant. Les feuilles sont différentes à différents stades de développement de la plante. Quatre phases peuvent être distinguées :

  • De la semence
  • Juvénile
  • Intermédiaire
  • Adulte

Les feuilles juvéniles sont rondes, glauques et sessiles. À l’âge adulte, au contraire, elles deviennent lancéolées à l’apex crochu, lisses des deux côtés, alternes et d’un vert moyen brillant. Certaines variétés conservent cependant leurs feuilles juvéniles même à l’âge adulte et sont donc très appréciées d’un point de vue esthétique. On peut d’ailleurs facilement les faire sécher et créer des compositions pour décorer les intérieurs de maison.

Les fleurs d’eucalyptus

Les fleurs d'eucalyptusBlanc, plumeux et parfumé; Le détail qui rend les plantes d’eucalyptus plus reconnaissables sont les inflorescences et les fruits.

Les fleurs, en groupes, sont constituées de nombreuses étamines douces et longues qui peuvent être de différentes couleurs : rouge, rose, rose fuchsia, crème, jaune ou blanc. Avant de s’ouvrir, elles sont enfermées dans un opercule composé de pétales et de sépales fusionnés. Lorsque la fleur s’ouvre, l’opercule tombe.

Le fruit est ligneux et a presque toujours la forme d’un cône. Lorsqu’il s’ouvre, il laisse tomber les graines, jaune-brun, d’environ 1 mm de large.

La plupart des espèces ne commencent à fleurir que lorsqu’elles atteignent le stade adulte.

Climat idéal pour l’eucalyptus

L’eucalyptus prospère dans des climats spécifiques qui lui offrent les conditions optimales pour une croissance saine. Bien que la gamme des espèces d’eucalyptus soit vaste et que certaines variétés puissent s’adapter à une diversité de climats, la plupart des espèces préfèrent les climats chauds et secs. Voici les caractéristiques du climat idéal pour l’eucalyptus :

  • Climat méditerranéen : Les régions avec un climat méditerranéen, caractérisé par des étés chauds et secs et des hivers doux et humides, offrent des conditions idéales pour la croissance de nombreux types d’eucalyptus.
  • Climat subtropical et tropical : De nombreuses espèces d’eucalyptus prospèrent dans les régions au climat subtropical et tropical, où les températures sont généralement élevées tout au long de l’année avec des précipitations modérées à abondantes.
  • Climat tempéré : Certaines espèces d’eucalyptus peuvent également être cultivées avec succès dans des régions au climat tempéré, en particulier dans des zones où les hivers sont doux et les étés chauds, avec des précipitations modérées et régulières.
  • Sécheresse saisonnière : De nombreuses espèces d’eucalyptus sont adaptées à des périodes de sécheresse saisonnière et sont capables de prospérer dans des régions où l’eau peut être limitée pendant certaines saisons.

Il est important de noter que certaines espèces d’eucalyptus peuvent être sensibles au gel, et leur capacité à résister au froid dépendra de la variété spécifique ainsi que de la durée et de l’intensité des conditions de gel. Les conditions de sol, notamment la texture et le drainage, jouent également un rôle important dans la croissance et la santé des eucalyptus.

Taille des eucalyptus

Pour donner à la plante la forme désirée, il faut la tailler à la fin du printemps; lorsque les pousses atteignent une trentaine de centimètres, on en choisit une qui deviendra la tige de l’arbre, toutes les autres sont éliminées et l’élue est attachée à un tuteur pour la maintenir droite.

Si un port arbustif est souhaité, chaque année à la fin du printemps toutes les pousses sont taillées à environ cinq à quinze centimètres de la base.

Écorce des eucalyptus

Écorce des eucalyptusL’apparence de l’écorce des eucalyptus varie avec l’âge. Chaque année, les eucalyptus créent une nouvelle couche d’écorce. Cela permet d’agrandir considérablement le diamètre de leur tronc. Certaines espèces particulières, cependant, perdent la couche supérieure d’écorce chaque année et celle-ci tombe généralement en bandes ou en morceaux. L’écorce des eucalyptus est une caractéristique distinctive de ces arbres à feuilles persistantes appartenant au genre Eucalyptus, qui fait partie de la famille des Myrtaceae. Voici quelques points importants à savoir sur l’écorce des eucalyptus :

  • Variété d’écorce : Les eucalyptus se distinguent par la diversité de leurs écorces. Certaines espèces présentent une écorce lisse et brillante, tandis que d’autres ont une écorce fibreuse ou rugueuse qui s’exfolie régulièrement, révélant une nouvelle couche en dessous.
  • Exfoliation de l’écorce : De nombreuses espèces d’eucalyptus, en particulier celles d’Australie, sont connues pour leur capacité à exfolier leur écorce en fines bandes ou en larges morceaux. Ce processus d’exfoliation est important pour éliminer l’accumulation d’écorce morte et favoriser la croissance continue de l’arbre.
  • Adaptations environnementales : L’écorce des eucalyptus joue un rôle crucial dans leur adaptation à des environnements spécifiques. En régulant la température de l’arbre, l’écorce aide à minimiser la perte d’eau par évaporation et protège l’arbre des incendies de forêt fréquents dans de nombreuses régions où poussent les eucalyptus.
  • Utilisations commerciales : L’écorce d’eucalyptus est parfois utilisée dans diverses applications commerciales. En plus de sa valeur esthétique dans l’industrie du bois, elle peut également être transformée en produits tels que le paillis, l’huile essentielle d’eucalyptus et d’autres produits à base de plantes.
  • Importance écologique : Les propriétés uniques de l’écorce des eucalyptus contribuent à la régénération des forêts et des écosystèmes. Elle fournit un habitat crucial pour de nombreuses espèces de la faune, offrant des niches et des abris pour divers insectes, oiseaux et petits mammifères.

L’écorce des eucalyptus joue un rôle vital dans la protection, la régulation et la croissance de ces arbres emblématiques, contribuant ainsi à leur adaptabilité et à leur importance écologique dans les écosystèmes où ils prospèrent.

Ce que vous ne savez peut-être pas sur l’eucalyptus

Espèces d’eucalyptus et hybrides

Il existe plus de 700 espèces d’eucalyptus. Certaines sont des espèces isolées et sont très différentes des autres pour les caractéristiques générales : on ne peut remonter jusqu’au genre qu’en observant quelques détails. Cependant, la plupart font partie de groupes d’espèces très similaires les unes aux autres, cultivées dans des zones proches et dans la nature en contact les unes avec les autres. Pour cela, très souvent, certains hybrides ont d’abord été catalogués comme de nouvelles espèces, surtout avant que des analyses génétiques puissent être effectuées.

l existe un grand nombre d’espèces d’eucalyptus, réparties dans différentes régions du monde, principalement en Australie. Voici quelques-unes des espèces d’eucalyptus les plus connues, ainsi que certains hybrides qui sont cultivés pour diverses utilisations :Espèces d'eucalyptus et hybrides

  • Eucalyptus globulus : Également connu sous le nom d’eucalyptus commun ou gommier bleu, il est largement cultivé pour ses propriétés médicinales, notamment son huile essentielle utilisée pour divers traitements et produits thérapeutiques.
  • Eucalyptus regnans : Connu sous le nom d’eucalyptus géant, il est l’une des espèces d’arbres les plus grands et les plus hauts au monde, et se trouve principalement dans les régions forestières de l’État de Victoria, en Australie.
  • Eucalyptus camaldulensis : Aussi appelé le gommier rouge, il est répandu dans toute l’Australie et est apprécié pour sa résistance à la sécheresse et sa capacité à prospérer dans des conditions arides.
  • Eucalyptus citriodora : Connue sous le nom d’eucalyptus citronné ou gommier citron, cette espèce est célèbre pour l’odeur de citronnelle émise par ses feuilles, ce qui en fait une source populaire d’huile essentielle utilisée en aromathérapie et dans la fabrication de produits de parfumerie.
  • Eucalyptus deglupta : Également connu sous le nom d’eucalyptus arc-en-ciel ou gommier à écorce de papier, il est remarquable pour son écorce aux couleurs chatoyantes, qui se détache en bandes pour révéler des nuances d’orange, de vert, de pourpre et de bleu.
  • Eucalyptus grandis : Également appelé le gommier rose ou gommier à feuilles de lance, c’est l’une des espèces d’eucalyptus les plus couramment cultivées dans les plantations forestières en raison de sa croissance rapide et de sa valeur commerciale pour la production de bois d’œuvre.

Ces espèces d’eucalyptus représentent une petite sélection parmi la vaste diversité d’eucalyptus présente dans différentes régions du monde. Certains hybrides d’eucalyptus peuvent également être cultivés pour des caractéristiques spécifiques telles que la résistance aux maladies, la croissance rapide ou d’autres traits souhaités pour des utilisations commerciales ou ornementales spécifiques.

Rusticité de l’eucalyptus

La plupart des eucalyptus ne supportent pas le froid ou tolèrent tout au plus de légères gelées (pas en dessous de -5°C). Les plus tolérantes sont les dites « caoutchouc des neiges » comme l’Eucalyptus pauciflora, capable de supporter même -20°C. Même deux sous-espèces (niphophila et debeuzevillei) sont encore plus rustiques et capables de supporter des températures très rigides. Certains hybrides rustiques proviennent également de Tasmanie : Eucalyptus coccifera, Eucalyptus subcrenulata et Eucalyptus gunnii. Ils ont ensuite été utilisés pour produire des cultivars ornementaux très résistants au froid pour les zones non tempérées.

Des animaux qui vivent en symbiose avec l’eucalyptus

Cependant, de nombreux marsupiaux vivant en Océanie sont capables de bien le tolérer. Cependant, ils ne peuvent pas tolérer certaines autres toxines qui sont toujours produites par cet arbre. Cependant, ils ont la capacité particulière (en particulier les koalas) de reconnaître les feuilles comestibles de celles potentiellement nocives par l’odeur.

Les fleurs d’eucalyptus produisent un nectar abondant qui constitue la base de la nourriture de nombreux insectes, oiseaux et chauves-souris. La plante est également connue pour ses capacités « insecticides ». Repousse efficacement les insectes grâce à l’odeur et aux sécrétions de ses feuilles.

Les feux ravagent les eucalyptus

Malheureusement, les eucalyptus s’enflamment très facilement. C’est à cause de l’huile abondante que leurs feuilles produisent. Celui-ci s’avère hautement inflammable et conduit les incendies à se propager très rapidement (notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande, où il n’y a pas de barrières naturelles comme les rivières ou les montagnes). Cependant, de nombreux eucalyptus parviennent à survivre car le feu est souvent concentré dans la partie supérieure, sur la cime de l’arbre. La partie inférieure, grâce aux organes d’accumulation près des racines, est capable de faire repousser de nouveaux bourgeons, qui dormaient auparavant sous l’écorce épaisse et dure.

Plan du site